Utilisation

crafe50

C’est très simple : placez un ou deux charbons actifs binchotan dans une carafe ou une bouteille et laissez agir quelques minutes à quelques heures.

Laissez en permanence les charbons dans la carafe avec l’eau.

L’idéal est d’avoir plusieurs bouteilles d’eau constamment en contact avec les bâtonnets, ainsi vous ne vous soucierez plus du temps d’action des charbons puisque de l’eau sera toujours disponible.

Les charbons binchotan sont efficaces pendant environ 3 mois.

Il est recommandé d’utiliser des contenants en verre, plus neutres que les bouteilles plastiques.

separateur_1ligne

L’adsoption : le principe à l’origine des propriétés des charbons Binchotan

L’adsorption, à ne pas confondre avec l’absorption, est la résultante d’interactions de forces physiques entre les molécules présentes en suspension dans un liquide (ou un gaz) et un solide avec lequel il est en contact.

Cette propriété est très largement utilisée pour la clarification des liquides et pour la filtration des gaz. On retrouve des charbons actif dans le processus de fabrication de la bière, la décoloration des liquides et dans bien d’autres utilisations industrielles où ce sont souvent des charbons sous forme de poudre qui sont utilisés.

Au Japon, l’utilisation des charbons de Kishu est traditionnelle, depuis le 7ème siècle.

separateur_1ligne

 

La production

La production se fait à partir du bois d’un arbre particulier, l’ubamegashi, un chêne très dense qui est cultivé et maintenu par une poignée de sylviculteurs dans les différentes forêts au Japon et notamment la région de Kishu (dans la préfecture de Wakayama).

kishu_pics15 IMG_6225
kishu_pics25 kishu_pics37
IMG_1127 kishu_pics11

Le bois d’Ubamegashi est débité en longues buches et introduit dans un four en terre. Le four est fermé et le feu est allumé. Le bois va se consumer lentement, à basse température pendant quelques jours. C’est la première étape, correspondant à une « carbonisation ». Par la suite, le four est ouvert, de l’air s’y engouffre et attise la combustion. La température augmente considérablement et atteint plus de 1200°C. C’est la phase d’activation.

pore_charge_goudrons pore_libre
Pendant la carbonisation, des millions de microcavités sont créées dans le bois qui se consume à basse température. Ces cavités sont pour le moment obstruées par les goudrons.
Pendant l’activation, ces goudrons se volatilisent sous l’effet de la chaleur intense. Les pores sont libérés et représentent une surface d’adsorption considérable !